A propos de Raspout

 

Certains d’entre vous ont souhaité en savoir plus sur la face cachée de la vie et de la mort du chat que la mère de RAM lui avait offert peu de temps avant son départ définitif, et qu’elle avait appelé RASPOUT’, en souvenir de Raspoutine.

 

Belgique : Age : 42 ans. Sexe : non communiqué. Pourquoi s’appelle-t-il Raspout ?

La mère de RAM avait offert ce chat à son fils en septembre 1991 alors qu’il avait six ans. Elle-même venait de le recevoir de la part de Boris, le frère cadet du père naturel de RAM, venu rendre lui secrètement visite à Bruxelles. Ce chat qu’on disait hors du commun, Boris avait souhaité le léguer à son fils, affirmant qu’il ne lui donnerait jamais rien d’autre car il était atteint d’une maladie incurable qui allait par ailleurs l’emporter sept mois plus tard, en avril 1992. Boris avait donné au chat le nom de Rasputin, le moine célèbre à Saint-Pétersbourg au début du vingtième siècle pour avoir fortement influencé la famille impériale russe, et en particulier la tsarine Alexandra, en raison de ses pouvoirs de guérisseur. Des sources très sérieuses prouvent que le moine avait été capable de stopper à diverses reprises des hémorragies du tsarévitch Alexis, atteint d’hémophilie. Boris affirmait que ce chat était doté de pouvoirs analogues, car sitôt que ses douleurs devenaient trop fortes, l’animal se couchait contre lui, transmettant ainsi des ondes anesthésiantes qui lui donnaient des heures entières de répit là où les médicaments restaient inactifs. Boris affirmait aussi que le chat pouvait communiquer avec les humains, du moins avec certains d’entre eux suffisamment sensibles pour capter ses messages. Il était également étonnant de constater une certaine ressemblance entre le moine russe et ce chat, notamment au niveau du contraste entre le noir et le blanc, dans la chevelure et la barbe de Raspoutine tout comme le pelage du chat. Il y avait également à la fois chez le moine et le chat ce regard perçant qui ne laissait personne indifférent. Très vite, Olga avait observé que RAM, par ailleurs hypersensible, se calmait au contact du chat que l’enfant surnommait Raspout’. Elle avait constaté aussi que l’animal au regard jaune parvenait à lui transmettre des conseils mieux que quiconque, comme le fait de bien respirer avant de s’endormir, de jouer au piano ou lorsque le moment était venu de se rendre à l’école, et donc, de devoir s’arracher à sa mère. Elle savait, par ailleurs, que Boris, en ayant offert le chat à son fils, se trouvait lui-même dépourvu de l’aide qu’il avait pu lui apporter jusqu’alors. Le sachant malade, elle-même était devenue plus agitée que jamais. Seul ce chat parvenait encore à la calmer.

Le père adoptif de RAM, l’égyptologue, ignorait l’identité de l’ancien propriétaire de ce chat, mais le nom qu’il portait, Raspout’, le mettait mal à l’aise, tout autant que les dons de medium et de guérisseur qu’Olga prêtait à cet animal qui, par ailleurs, vivait près de lui sans nullement  le prendre en compte, tout simplement comme s’il voulait l’exclure du « cercle russe ». Il semblait à ce chercheur cependant rationnel que l’arrivée de ce chat avait bouleversé l’ordre qui régnait dans la maison avant son arrivée, et il ne pouvait s’empêcher d’éprouver un étrange pressentiment : ce chat allait leur porter malheur. En effet, cinq mois plus tard, alors qu’Olga venait d’apprendre que Boris vivait ses derniers moments, elle demanda à son mari de pouvoir lui faire ses adieux, et d’organiser un séjour à Saint-Pétersbourg qui ne durerait pas plus de dix jours. Olga ne revint jamais. (Pour en savoir plus sur ce point, je vous invite à consulter dans la page « Olga », la réponse donnée à la question « Pourquoi Olga n’est-elle pas rentrée en Belgique près de son fils après avoir accompagné le père biologique de RAM ? » Et la page « Père adoptif de RAM » : « Pourquoi le "père" de RAM ne veut-il pas que celui-ci revoie sa mère ? »

Pays : Mauritius. Age : non communiqué. Raspout est-il mort par accident ou La Taupe l'a-t-il tué ? Comme il n'était pas depuis longtemps dans le quartier, il a pu être écrasé par une voiture puis embaumé.

Effectivement, la question se pose, et l'idée vient assez rapidement à l'esprit que La Taupe aurait pu le tuer, étant donné que le taxidermiste est largement présenté sous son jour le plus sombre à travers l'imagination et les angoisses de RAM. Il faut juste se rappeler qu'à l'époque du départ de la mère de RAM, et peu de temps après, de la disparition de son petit chat Raspout', RAM vivait avec son père adoptif dans la maison familiale de celui-ci, située à plus de deux kilomètres de la place du marché où habitait La Taupe. Peu de chance donc que La Taupe erre près de la maison de l'égyptologue (qu'il fréquentait pour des raisons professionnelles), et qu'il trouve le cadavre de Raspout', si toutefois celui-ci avait été par exemple renversé par une voiture. La vérité, c'est que le père de RAM, observant que l'enfant s'attachait trop à ce chat que lui avait offert sa mère, a jugé bon d'en faire don à une société chargée ensuite de faire adopter Raspout' par une famille. Ayant confié le secret un peu par hasard à La Taupe lors d'une réunion de travail, celui-ci s'est empressé de retrouver le chat pour l'adopter lui-même. C'est que le taxidermiste avait en mémoire des souvenirs de sa propre enfance, liés au chat préféré de sa mère dont la mort brutale l'avait laissée inconsolable. Pendant longtemps, le taxidermiste a espéré pouvoir rendre Raspout' à l'enfant effarouché de l'égyptologue qu'il lui arrivait d'observer à distance, mais il n'en a jamais été question. Lorsque la mort naturelle du chat est survenue, La Taupe a éprouvé une terrible angoisse à l'idée que RAM soit séparé définitivement de cet animal que lui avait offert sa mère avant leur séparation définitive. Il a donc décidé de l'embaumer pour lui donner en quelque sorte l'occasion de "survivre", et espérant pouvoir offrir un jour la momie à RAM. C'était alors sa toute première expérience d'embaumement (à la manière de l'Egypte antique), il avait 45 ans. Quelques années plus tard, ayant lu tout ce qui lui tombait sous la main au sujet des rites funéraires de l'Egypte antique, La Taupe a embaumé un autre chat. mais ça, c'est une autre histoire. On y reviendra.

Ce qui me semble intéressant dans le message de cet internaute vivant à l'île Maurice, c'est qu'il a, d'instinct, envisagé que La Taupe, pourtant présenté par RAM comme un tueur de chats en série, pouvait toutefois ne pas être l'auteur de la mort de Raspout'. Ce bénéfice du doute accordé au personnage le plus sombre de cette histoire, ouvre une brèche dans notre perception. La Taupe est-il tel que RAM nous le donne à voir et à ressentir? Pour en savoir plus, voir la page consacrée à La Taupe dans ce Carnet.